Les Origines

Un peu d'histoire...

La longue Construction

Le petit séminaire de Saint Pierre est construit à partir de 1835, à l'emplacement de l'ancien château de Bourran. L'établissement forme des élèves (de la sixième à la 1ère) dont certains se destinent à la prêtrise.

Les travaux se dérouleront sur plusieurs dizaines d'années. Ils ont commencé par l'aile Nord (en 1835), puis l'aile Sud (en 1880). A la remarque que l'on faisait alors à Monseigneur Bourret :"Ne vaudrait-il pas mieux construire l'aile centrale?" Ce dernier répondait :"Non, bâtissons les ailes latérales, l'un de mes successeurs sera bien obligé, un jour, d'ajuster!"

L'aile centrale sera construite en 1927, la Chapelle en 1934.

Chapelle.webp

Aujourd'hui

Construction.webp

Les différentes activités

En 1907, fermeture du petit séminaire à la loi de séparation. Le Conseil Général essaie d'en faire tour à tour une école d'agriculture, une annexe de l'asile, un sanatorium…. Les projets échouent, le Diocèse rachète l'édifice en 1922 pour rouvrir le petit séminaire. 
Au début de la seconde guerre mondiale, Saint Pierre se transforme en hôpital militaire puis est occupé par les allemands.
A la réouverture du petit séminaire après la guerre, les effectifs diminuent, les élèves de Terminale (auparavant scolarisés au grand séminaire) sont intégrés.
Au fil des ans, de plus en plus d'élèves sont hébergés à Saint Pierre mais scolarisés en ville.
En 1970, plus aucun enseignement n'est assuré, et se pose à nouveau la question de l'utilisation des locaux : maison de retraite pour les prêtres, maison d'accueil du Diocèse, maison pour personnes en situation de handicape?

Saint Pierre restera finalement un lieu d'hébergement pour les lycéens, puis pour les étudiants. avec une réhabilitation complète de l'aile Sud en 1993.
De nombreuses activités viennent s'y ajouter petit à petit.
L'Antenne universitaire de l'institut catholique de Toulouse en 1995, l'installation de nouveaux services (centre Diocésain de Catéchèse, Aumônerie de l'enseignement public, catéchuménat, formation permanente, …) en 2001, arrivée de la Croix Rouge Française (formations aides-soignants, ambulanciers, …) en 2005, arrivée de la congrégation de St Joseph, en 2005 également, création de bureaux pour les services et mouvements en 2011.
En 2012, le Diocèse et l'association décident de renommer les lieux "Maison Saint Pierre" (Maison diocésaine).

Pour plus d'infos :  https://www.maisonsaintpierre.fr/